Critiques

Bidlo ou l’art de la re-création appropriationniste / Bidlo or the art of appropriation recreation
Papiers

Would you really want to have Adblock deprive you of that ?
Papiers

Paris. Haute couture. Automne-hiver 2010/2011 « Etendard de l’amer. » Julien Fournié.
Galerie

Dior printemps/ été 2020 par Maria Grazia Chiuri
Critiques

Gucci croisière par Alessandro Michele : Le goût du bel anachronisme
Galerie

Alexander McQueen – Prêt à porter Printemps été 2016 par Sarah Burton
Critiques

Encore un Blackface – A Blackface, again
Galerie

Martin Parr : photographier le vulgaire
Galerie

Hermès. Prêt-à-porter Automne/ Hiver 2015-2016.
Critiques

Fast fashion, obsolescence et upcycling : une mode responsable est-elle possible ?
Papiers

Gregory Crewdson : une photographie du rêve
Galerie

Alexander Wang pour Balenciaga. Prêt à porter Automne/ hiver 2015-2016.
Bidlo ou l’art de la re-création appropriationniste / Bidlo or the art of appropriation recreation
Critiques Read more

Né en 1953, Mike Bidlo est un artiste américain qui a fait ses classes à Columbia et dans une université de l’Illinois. Il pratique la peinture, la sculpture et la performance. Mike Bidlo, considéré comme un artiste post moderne, a bâti sa carrière sur la « re » création et l’appropriation des œuvres d’autres artistes, reproduisant le travail de chacun. La particularité des reproductions de Bidlo c’est qu’elles cherchent à imiter précisément, exactement, l’image, l’échelle et les matériaux de leur source. D’autre part, Bidlo ne travaille pas à partir de l’original de l’œuvre, mais à partir de reproductions de l’original, ce qui rend ses pièces deux fois retirées de leur matériel source.

Born in 1953, Mike Bidlo is an American artist who studied at Columbia and at a university in Illinois. He practices painting, sculpture and performance. Mike Bidlo, considered as a post-modern artist, has built his career on the « re » creation and appropriation of the works of other artists, reproducing the work of each. The particularity of Bidlo’s reproductions is that they seek to imitate precisely, exactly, the image, scale and materials of their source. On the other hand, Bidlo does not work from the original of the work, but from reproductions of the original, which makes his pieces twice removed from their source material.

© 2020 TOBIAS MUELLER MODERN ART AG

Dior printemps/ été 2020 par Maria Grazia Chiuri
Galerie Read more

Féministe et engagée dans la Résistance lors de la seconde guerre mondiale (Catherine Dior est arrêtée par la Gestapo et torturée en 1944 ; refusant de parler, elle est donc déportée au camp de Drancy puis à Ravensbrück. Elle est finalement libérée à Dresde, en 1945), elle n’en demeure pas moins féminine. Sa passion ? Le jardinage. Une passion que l’on retrouve dans une des pièces majeures du vestiaire de la Maison, la jupe tulipe.

Feminist and engaged in the Resistance during the Second World War (Catherine Dior was arrested by the Gestapo and tortured in 1944; refusing to speak, she was deported to the Drancy camp then to Ravensbrück. She was finally released in Dresden, in 1945 ), she is nonetheless feminine. Her passion ? Gardening. A passion that we find in one of the major pieces of the House’s wardrobe, the tulip skirt.

Encore un Blackface – A Blackface, again
Critiques Read more

Le Blackface aujourd’hui, c’est une pratique jugée raciste qui consiste à se grimer en Noir, notamment lors du Carnaval. À l’origine, soit dès le XVIIIème siècle, le blackface c’étaient des hommes Noirs qui caricaturaient habilement les hommes Blancs lors de spectacles où les spectateurs étaient à la fois blancs et noirs, mais majoritairement blancs. Ces derniers d’ailleurs ne connaissaient pas exactement le sens caché de ces parodies.