Alexander Wang pour Balenciaga. Prêt à porter Automne/ hiver 2015-2016.
Galerie

Pour l’automne-hiver 2015-2016, Alexander Wang a imaginé une collection très fidèle à l’esprit de la Maison, notamment à la clientèle de ses débuts. En effet le Cristóbal Balenciaga du début du siècle dernier habille tout ce que peut compter de princesses, duchesses, reines & autres baronnes l’Europe des années 1950. Ici, dans un style à la fois très féminin mais aussi très épuré, Wang associe à ces silhouettes aristocratiques un souffle de modernité.

Ainsi, si l’on retrouve quorum de matières nobles telles que la soie, le tweed – beaucoup de tweed – et un certain nombre d’empiècements de cuirs & de fourrures, la silhouette quant à elle adopte les codes de la modernité : volumes, déconstructions reconstruisant l’allure, chaussures urbaines – boots plates ou talons aiguilles vernis aux couleurs quelque peu criardes – et jupes asymétriques aux fentes découvrant le haut de la cuisse et fermées non pas par des glissières en métal, trop triviales, mais par des broches ou agrafes. D’autres jupes encore – référence à une époque où les femmes ne portaient pas de pantalons – adoptent des volumes princiers mais droits, la corolle étant d’un autre temps.

Les manteaux revêtent un dos arrondi, des volumes conséquent, ni tout à fait ronds, ni tout à fait anguleux, où se confondent robes de soie sous des tissus aussi architecturaux que lourds. Les couleurs respectent l’esprit de la saison froide, où se mêlent des noirs très noir comme des gris savamment mêlés de blanc, pour la lumière sans doute ; des couleurs or, argent sertissent robes et jupes, comme autant de joyaux sur la peau.

Concevoir une collection après Nicolas Ghesquière, resté quinze ans à la tête de la Maison et l’ayant marqué comme personne, même pour Alexander Wang, cela constituait un pari très risqué. On comprend alors le choix de Wang, ou le non choix de cette décision de respecter l’esprit Balenciaga tout en lui apportant une sobre touche de modernité.

Rien de phénoménal donc dans cette collection mais une proposition tout de même admirable de maîtrise des codes comme des matériaux. Un show très couture pour un prêt à porter par Alexander Wang bien maîtrisé, où rien ne transcende réellement l’idée de la Maison Balenciaga mais où l’esprit est respecté et embelli.

 

 

Défilé Balenciaga prêt-à-porter automne-hiver 2015-2016 copyright Imaxtree.com 

Backstage copyright Mara Corsino


 

For fall-winter 2015-2016, Alexander Wang has created a collection very faithful to the spirit of the house, including customer from the debut. Indeed, the Cristóbal Balenciaga of the early last century, dressed every princesses, duchesses, queens & other baronnes of the 1950’s Europe.  Here, in a style as feminine as very refine, Wang joins to these aristocratic silhouettes a breath of modernity.

So if we find quorum of noble materials such as silk, tweed – lots of tweed – and a number of panels of leather & fur, silhouette adopts modern codes: volumes, deconstructions reconstructing the pace, urban footwear – boots or stilettos flat varnish colors somewhat garish – and asymmetrical skirts with slits discovering the upper thigh and not closed by metal barriers, too trivial, but by pins or staples. Other skirts again – refering to a time when women did not wear pants – but adopt princely volumes rights, the corolla belonging from another time.

The coats has rounded back, subtantials volumes neither completely circular nor completely angular, which merge silk dresses under as architectural as heavy fabrics. The colors respect the spirit of the cold season, which blends very dark black as expertly mixed gray white to light without doubt; gold colors, silver crimp dresses and skirts, like jewels on the skin.

Designing a collection after Nicolas Ghesquière, who remained fifteen years at the head of the house and have marked as a person, even for Alexander Wang, there was a very risky bet. We now understand the choice of Wang, or not choosing this decision to respect the spirit Balenciaga while providing a simple touch of modernity.

Nothing so phenomenal in this collection but the proposal still admirable, from control of the codes as materials and fabrics. A couture show for ready to wear Alexander Wang well mastered, where nothing really transcends the idea of the Maison Balenciaga but where the spirit is respected and embellished.

 

Balenciaga RTW fall / winter 2015-2016 copyright Imaxtree.com 

Backstage copyright Mara Corsino

Photographe : Steven Klein
Mannequins : Kate Moss & Lara Stone

Laissez un commentaire